#everynamecounts à l'école

#everynamecounts à l'école

Contribuez avec vos élèves au plus grand mémorial numérique pour les victimes des persécutions nazies ! Créez ainsi un travail éducatif actif et vivant et, ensemble, faites preuve de respect, de solidarité et de diversité. Nous vous aidons à intégrer #everynamecounts dans vos cours grâce à des offres et du matériel utiles.

#everynamecounts est tout à fait adapté pour traiter des effets de la persécution nazie dans l’éducation scolaire, et ainsi participer activement à la culture de la mémoire. Cela vaut également pour l’enseignement à distance dans les conditions de la pandémie corona. Le projet transmet aux élèves des compétences méthodologiques en matière d’archives, encourage l’apprentissage basé sur la recherche, et permet de discuter de l’étendue de la persécution.

Matériel pour le travail éducatif

L’intégration de #everynamecounts dans les programmes scolaires peut être adaptée de manière flexible en fonction du temps disponible et du contexte du groupe d’apprentissage. Cela peut avoir lieu lors d’un cours de 90 minutes ou lors d’une journée complète consacrée à un thème. La plate-forme de saisie des données et une introduction numérique sont disponibles en anglais, allemand, polonais, français et espagnol. Pour participer, chaque élève a besoin d’un ordinateur personnel ou d’une tablette ainsi que d’une connexion Internet. Si nécessaire, deux élèves peuvent travailler ensemble sur un même appareil.

Introduction numérique

Pour commencer, les élèves suivent l’introduction numérique à #everynamecounts de manière autonome. Dans un diaporama interactif, de nombreuses informations contextuelles sur les persécutions nazies leur sont fournies à l’aide d’un document d’un camp de concentration concernant un écolier de 15 ans, Siegfried Schneck, déporté en tant que « Tsigane » et assassiné à Auschwitz.

Ils y apprennent également l’importance des documents d’archives. Un exercice intégré permet de tester la saisie des données (« indexation ») dans le cadre du projet #everynamecounts. Une approche plus approfondie facultative permet de fournir d’autres informations sur les groupes de détenus dans les camps de concentration que les élèves découvriront eux-mêmes en participant au projet. L’introduction comprend également plusieurs vidéos, dans lesquelles des jeunes parlent de l’importance et des objectifs du projet #everynamecounts.

S'abonner à la newsletter

Ne ratez aucune information ! Nous vous tiendrons régulièrement informé des évènements à venir et des avancées du projet.

S'abonner à la newsletter

Qui y participe déjà?

Notre initiative est d’ores et déjà soutenue par de nombreux partenaires : Prof. Monika Grütters, la ministre allemande de la culture et des médias sera la marraine de l’initiative à partir de 2021. Nous avons également pu rallier de nombreuses institutions internationales comme partenaires, dont l’ONU, l’UNESCO, le musée national du camp d’Auschwitz-Birkenau et le mouvement international Combat Anti-Semitism et ses quelque 300 organisations affiliées.

L’origine du projet

Au mois de janvier 2020, nous avons lancé le projet pilote #everynamecounts réunissant près de mille élèves d’établissements scolaires. Les documents ont pris vie pour une journée et tous les participants se sont impliqués dans ce grand projet avec enthousiasme et fierté. Comment les jeunes ont-ils vécu ce projet ? Dans cette vidéo, nous leur donnons la parole:

« Mes élèves ont perçu une grande utilité dans ce projet : « Sinon, on fait toujours des choses où l’on sait ce qui va en ressortir, et on le fait juste pour les notes. Là, on aide vraiment quelqu’un avec notre travail ! » Le matériel a été merveilleusement pensé et magnifiquement travaillé. Pour les élèves, c’était une véritable réussite ! »

Julia Schweigart, Friedrich-Ebert-Gesamtschule Francfort

Des jeunes du Lycée Français de Düsseldorf ont participé au projet #everynamecounts. Leur professeur nous a écrit : « Je suis très heureux et fier que nos élèves français aient fait un si bon travail. Ils sont très intéressés par l’histoire allemande et européenne ; ils ont compris l’importance de se souvenir de ce qui s’est passé en Europe au cours des siècles derniers « .

Comment les écoles peuvent-elles nous aider ?

Faites de notre initiative un élément de votre programme scolaire et participez avec vos élèves à un projet fédérateur et porteur de sens.

Cinq bonnes raisons de participer à #everynamecounts :

  • Bâtir ensemble un mémorial numérique avant-gardiste pour toutes les victimes du national-socialisme.
  • Faire un geste fort contre la haine, la discrimination et le racisme, car les motifs de persécution sont intemporels.
  • Projet international qui dépasse les frontières, unit les gens et permet un engagement de son temps.
  • Inciter la jeunesse internationale à commémorer et participer. Maintenant en trois langues : anglais, français et allemand.
  • Conserver le savoir sur les persécutions commises par le régime national-socialiste et faire apparaître les liens avec le contexte présent.

Les succès de #everynamecounts jusqu’à présent

(jusqu’en février 2021)

17 000 volontaires inscrits
3,5 millions de documents enregistrés
91 000 messages sur notre portail de crowdsourcing
Participe dès maintenant !